Ils parlent de nous

La transition énergétique face au tempo de l’horloge climatique, par Christian de Perthuis et Boris Solier

Publié le 29 mai 2018

Le concept de transitions énergétiques est apparu furtivement au lendemain du premier choc pétrolier, dans un ouvrage portant sur la diversification du mix énergétique. Son usage a reflué dans les années 1980 à la suite du contre-choc pétrolier mais l’expression est revenue en vogue dans les années 2000, avec la remontée des prix des énergies et la prise de conscience de la question climatique. Depuis lors, l’usage du terme a continué à se répandre, faisant même l’objet d’une loi votée en 2015 par le Parlement français.

L’expression se décline au pluriel et peut justifier des stratégies très diverses. Aux États-Unis, la transition énergétique vise à réduire la dépendance du pays à l’égard des importations d’hydrocarbures. Le terme justifie le déploiement à grande échelle des pétroles et gaz de schiste qui risquent pourtant de prolonger l’usage des énergies fossiles. Au Proche-Orient, la transition énergétique doit permettre de guérir les économies de leur addiction à la rente pétrolière. Dans les pays émergents, elle vise à assurer un accroissement des sources d’énergie compatible avec la montée en régime des économies. (…)

Lire l’article La transition énergétique face au tempo de l’horloge climatique

                                          par Christian de Perthuis et Boris Solier dans Connaissances des Energies