Chargement Évènements

Évènements passés › Friday Lunch Meetings

Navigation par liste

mars 2020

Friday Lunch Meeting Recherche, Johanna Choumert-Nkolo, 20 mars 2020

20 mars 2020

Nous sommes au regret de vous annoncer l’annulation du FLM recherche du 20 mars avec Johanna Choumert-Nkolo-Nkolo. L’événement est cependant reporté à une date ultérieure, nous vous tiendrons informés via notre newsletter et sur notre site de la date précise dès que possible.

Merci de votre compréhension

 

 

 

 

 

Intervenant

Johanna Choumert-Nkolo, Chef de recherche chez EDI Global.

 

Titre 

Migration interne et pauvreté énergétique en Afrique du Sud

Auteurs : Johanna Choumert-Nkolo and Leonard Le Roux (Université Cape Town)

 

Résumé
 
Malgré les progrès récents, la pauvreté énergétique reste omniprésente en Afrique subsaharienne (ASS). L’urbanisation rapide représente un défi important pour les autorités locales urbaines souvent sous-capacitées qui ont du mal à fournir des services aux nouveaux citadins. Dans le cas de l’Afrique du Sud et d’autres pays d’Afrique subsaharienne, cela a entraîné une prolifération d’établissements urbains informels insuffisamment desservis à la périphérie urbaine, où un manque d’accès à l’énergie est aggravé par un manque d’accès à d’autres services et opportunités d’emploi pour entraîner des sites de privation concentrée et multidimensionnelle. En tant que tel, il n’est pas immédiatement clair que la migration rurale-urbaine entraîne une forte réduction de la pauvreté énergétique des migrants. Dans cet article, nous présentons la première analyse de la relation entre la migration rurale-urbaine et la pauvreté énergétique en Afrique du Sud, et à notre connaissance en Afrique, en utilisant un ensemble de données de panel représentatif au niveau national. En utilisant une approche de différence dans les différences, nous sommes en mesure de suivre l’accès à l’énergie des migrants et des non-migrants sur une période de 10 ans. Nous constatons que la migration rurale-urbaine entraîne une réduction presque immédiate de la pauvreté énergétique pour les migrants eux-mêmes, avec des réductions particulièrement spectaculaires de l’utilisation des combustibles de cuisson traditionnels. Cependant, les gains supplémentaires résultant de la migration vers les établissements urbains informels sont modestes, compte tenu à la fois du manque de services et du rythme des changements qui se produisent également dans les zones rurales, en particulier dans le cas de l’accès au réseau et de l’accès aux appareils électriques.
 
 
Si vous souhaitez recevoir des invitations aux FLM, présenter vos œuvres ou vous désinscrire de la liste de diffusion, n’hésitez pas à contacter cette adresse : flm@ChaireEconomieduClimat.org

 

Chaire Economie du Climat

Palais Brongniart, 28 Place de la bourse – 75 002 Paris

FLM- Salle du Séminaire – 4è étage (12.30 pm – 2 pm)

Voir les détails de l'événement

février 2020

Friday Lunch Meeting, Elisabetta Cornago, 21 février 2020

21 février 2020

Intervenant

Elisabetta Cornago, économiste de l’environnement à la Direction de l’environnement de l’OCDE.

 

Titre 

Incitations à (ne pas) révéler les informations de performance énergétique sur le marché immobilier

Auteurs : Elisabetta Cornago et Luisa Dressler

Bien qu’Elisabetta soit actuellement en poste à l’OCDE, cet article a été rédigé avec Luisa Dressler lors de son passage à l’Université Libre de Bruxelles. Il n’est donc pas en lien avec les travaux de l’OCDE et ne représente en rien la position de l’OCDE sur la question.

Résumé
 
La divulgation des certificats de performance énergétique (CPE) est souvent incomplète, ce qui nuit à leur efficacité pour atténuer les asymétries d’informations entre propriétaires et locataires sur le marché de l’habitation. Même lorsqu’un certificat est disponible, les propriétaires ne le divulguent pas toujours. Cela contredit le résultat décevant selon lequel tous les propriétaires devraient divulguer des informations de qualité, sauf si cela est coûteux. Nous exploitons un ensemble de données transversales d’annonces de logements locatifs de la région belge de Bruxelles pour évaluer de manière empirique les incitations à la divulgation d’un CBE. Nous constatons que deux hypothèses fondamentales ne sont pas confirmées dans notre contexte: le locataire ne valorise la performance énergétique des immeubles locatifs que lorsque les logements sont de très haute qualité et ne semblent pas ajuster rationnellement leurs attentes lorsqu’ils sont confrontés à des logements dont la CPE est suspendue. Le document formule des conseils de politique spécifiques pour réformer les mécanismes de la CPE afin d’accroître les taux de divulgation.
 
 
Si vous souhaitez recevoir des invitations aux FLM, présenter vos œuvres ou vous désinscrire de la liste de diffusion, n’hésitez pas à contacter cette adresse : flm@ChaireEconomieduClimat.org

 

Chaire Economie du Climat

Palais Brongniart, 28 Place de la bourse – 75 002 Paris

FLM- Salle du Séminaire – 4è étage (12.30 pm – 2 pm)

Voir les détails de l'événement

janvier 2020

Friday Lunch Meeting, Olivier David Zerbib, 17 janvier 2020

17 janvier 2020

Intervenant

Olivier David Zerbib, doctorant en finance à l’Université de Tilburg et à l’ISFA

Titre 

Un modèle d’évaluation d’actifs prenant en compte l’investissement durable (S-CAPM): preuve par l’investissement vert et l’exclusion des « actions du péché » (sin stocks)

 

Résumé
 
Cet article démontre comment l’investissement durable à travers (i) l’exclusion financière et (ii) l’intégration des enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) affecte les rendements des actifs. En développant un modèle de valorisation d’actifs avec segmentation partielle et désaccord entre investisseurs, cet article caractérise deux primes d’exclusion généralisant la prime de l’article de Merton (1987) sur les actions négligées et une prime de goût qui démêle le lien entre performance ESG et performance financière. En construisant un instrument qui saisit les goûts révélés des investisseurs durables pour les entreprises vertes, ce modèle est estimé en étant appliqué à l’investissement vert et à l’exclusion des « actions du péché » sur des données américaines entre 2000 et 2018.  
 
 
Si vous souhaitez recevoir des invitations aux FLM, présenter vos œuvres ou vous désinscrire de la liste de diffusion, n’hésitez pas à contacter cette adresse : flm@ChaireEconomieduClimat.org

 

Chaire Economie du Climat

Palais Brongniart, 28 Place de la bourse – 75 002 Paris

FLM- Salle du Séminaire – 4è étage (12.30 pm – 2 pm)

Voir les détails de l'événement

décembre 2019

Friday Lunch Meeting, Edwin Zaccaï, 20 décembre 2019

20 décembre 2019

Intervenant

Edwin Zaccaï, Professeur à l’Université Libre de Bruxelles et directeur du Centre d’Etudes du Développement Durable (CEDD) (Center for Studies on Sustainable Development en anglais).

 

Titre 

Livre : Deux degrés – Les sociétés face au changement climatique

Discutants

Jean Baptiste Fressoz chercheur au CNRS au Centre Alexandre Koyré de l’EHESS, auteur de « L’événement anthropocène. La terre, l’histoire et nous ». Seuil, 2013.

Amy Dahan directrice de recherche du CNRS auteure de « Gouverner le Climat. Quels futurs possibles? Vingt années de négociations. » Presses de Science Po, 2015.

Résumé
 
Deux degrés, cela semble peu, mais c’est énorme. La température terrestre a déjà augmenté d’un degré depuis l’époque préindustrielle. Les émissions de carbone liées aux activités humaines en sont les premières responsables. Des bouleversements climatiques sont en cours et leurs impacts ne vont que s’aggraver. Il est presque sûr que nous ne tiendrons pas l’objectif, solennellement acté par les gouvernements du monde, de contenir le réchauffement climatique en dessous de 2 °C. La raison de cette incapacité tient à la triple dépendance de nos sociétés (technique, économique, culturelle) aux énergies fossiles, qui en constituent un soubassement aussi diffus que puissant. La science nous annonce qu’à ce rythme le pire est à craindre. Mais cela n’induit pas une fuite individuelle. Nous devons, au contraire, faire face collectivement. Constatant l’impossibilité actuelle de changer radicalement nos modes de vie et d’organisation, ce livre nous engage néanmoins à suivre plusieurs voies réalistes d’adaptation et de réforme pour préparer un futur moins sombre.
 
 
Si vous souhaitez recevoir des invitations aux FLM, présenter vos œuvres ou vous désinscrire de la liste de diffusion, n’hésitez pas à contacter cette adresse : flm@ChaireEconomieduClimat.org

 

Chaire Economie du Climat

Palais Brongniart, 28 Place de la bourse – 75 002 Paris

FLM- Salle du Séminaire – 4è étage (12.30 pm – 2 pm)

Voir les détails de l'événement

novembre 2019

Friday Lunch Meeting, Christian Gollier, 15 novembre 2019

15 novembre 2019

Intervenant

Christian Gollier, Directeur Général de la Toulouse School of Economics et membre du comité scientifique de la Chaire Economie du Climat

 

Titre 

Livre : Le climat après la fin du mois

 

Résumé
 
On a longtemps vendu à l’opinion publique l’illusion aujourd’hui hautement inflammable d’une transition écologique merveilleuse, qui créerait emplois et richesses pour tous, tout en redonnant à la nature son lustre d’antan. Cette caverne d’Ali Baba n’existe pas. Au contraire, quoi que l’on fasse, la lutte pour le climat est attentatoire au pouvoir d’achat. Elle nous oblige à nous détourner à moyen terme de cette énergie fossile qui a fait notre fortune pendant deux siècles et à demander aux pays en développement d’en faire autant. Cette guerre pour le climat ne pourra se gagner sans la mobilisation de chacun. Cela nécessite d’appliquer le principe pollueur-payeur, en imposant un prix universel du carbone reflétant la valeur du dommage qu’il génère, quitte à le compenser pour les plus pauvres. Mais les Français sont-ils prêts à sacrifier un peu de leur bien-être aujourd’hui pour améliorer beaucoup le bien-être d’autrui, même si cet autrui n’est essentiellement pas français, et qu’il n’est probablement même pas encore né ? Pour la plupart, ici et ailleurs, la fin du mois passe avant la fin du monde. Ce constat dérangeant pose la question de nos responsabilités envers l’humanité.
 
 
Si vous souhaitez recevoir des invitations aux FLM, présenter vos œuvres ou vous désinscrire de la liste de diffusion, n’hésitez pas à contacter cette adresse : flm@ChaireEconomieduClimat.org

 

Chaire Economie du Climat

Palais Brongniart, 28 Place de la bourse – 75 002 Paris

FLM- Salle du Séminaire – 4è étage (12.30 pm – 2 pm)

Voir les détails de l'événement

octobre 2019

Friday Lunch Meeting, Etienne Espagne , 18 octobre 2019

18 octobre 2019

Intervenant

Etienne Espagne, économiste au département de recherche de l’Agence Française de Développement (AFD) et chercheur associé au CERDI

 

Titre 

Impact des phénomènes climatiques extrêmes sur l’efficacité technique de la riziculture vietnamienne

Auteurs : Yoro Diallo (CERDI), Sébastien Marchand (CERDI) and Etienne Espagne (AFD and CERDI)

 

Résumé
 
Le but de cette étude est d’examiner l’impact des événements météorologiques extrêmes au niveau des ménages agricoles sur l’efficacité technique du riz vietnamien. Le Vietnam est considéré comme l’un des pays les plus vulnérables au changement climatique et son économie est fortement dépendante de la production de riz très affectée par le changement climatique.
Une analyse stochastique des frontières est appliquée aux données de panel de recensement et aux données météorologiques de 2010 à 2014 pour estimer ces impacts tout en tenant compte à la fois de la stratégie d’adaptation et des caractéristiques du ménage.
Nous constatons que les chocs météorologiques mesurés par la survenue d’inondations, de typhons et de sécheresses affectent négativement l’efficacité technique. De plus, des jours supplémentaires avec une température supérieure à 31 ° C diminuent l’efficacité technique et l’effet négatif augmente avec la température. En outre, cette étude combine les effets marginaux estimés des températures extrêmes sur l’efficacité technique avec des scénarios climatiques futurs (RCP 4.5 et 8.5) pour projeter l’impact potentiel des températures chaudes jusqu’à la fin du siècle sur l’efficacité technique du riz.
 
 
Si vous souhaitez recevoir des invitations aux FLM, présenter vos œuvres ou vous désinscrire de la liste de diffusion, n’hésitez pas à contacter cette adresse : flm@ChaireEconomieduClimat.org

 

Chaire Economie du Climat

Palais Brongniart, 28 Place de la bourse – 75 002 Paris

FLM- Salle du Séminaire – 4è étage (12.30 pm – 2 pm)

Voir les détails de l'événement

septembre 2019

Friday Lunch Meeting, Jean-Philippe Nicolai , 20 septembre 2019

20 septembre 2019

Intervenant

Jean-Philippe Nicolai, maître de conférence à l’Université Paris Nanterre

 

Titre 

Conception d’une licence de recyclage des navires de l’UE : une feuille de route

Auteurs : Jean-Philippe Nicolai et Caroline Devaux

 

Résumé
 
Face à l’utilisation généralisée des sites de démantèlement en Asie, dont les processus présentent des risques alarmants pour la santé, la sécurité et les questions environnementales, la Commission européenne a soulevé la question de la mise en place d’un mécanisme de financement les armateurs à appliquer des normes plus strictes en matière de recyclage des navires.
Ce mécanisme prendrait la forme d’une licence de recyclage applicable à tout navire désirant faire escale dans un port situé sur le territoire de l’Union européenne, que ce soit sous pavillon d’un État membre de l’Union européenne ou d’un pays tiers. Le présent document vise à évaluer de manière critique les principales caractéristiques du mécanisme proposé par l’UE d’un point de vue juridique et économique. perspective et d’examiner les critiques reçues à ce jour par le mécanisme.
Notre étude montre que la réforme est souhaitable mais que la nature et le succès de la licence proposée restent incertains, selon que le mécanisme est en mesure de fournir des incitations suffisantes. Dans cette optique, le document propose plusieurs suggestions visant à améliorer la performance économique et juridique du projet. viabilité. Il montre également qu’un tel projet pourrait accélérer l’entrée en vigueur de la Convention de Hong Kong sur la sécurité et la sûreté Le recyclage écologique des navires adopté en mai 2009 et dont le processus de ratification a été considérablement retardé.
 
 
Si vous souhaitez recevoir des invitations aux FLM, présenter vos œuvres ou vous désinscrire de la liste de diffusion, n’hésitez pas à contacter cette adresse : flm@ChaireEconomieduClimat.org

 

Chaire Economie du Climat

Palais Brongniart, 28 Place de la bourse – 75 002 Paris

FLM- Salle du Séminaire – 4è étage (12.30 pm – 2 pm)

Voir les détails de l'événement

juillet 2019

Friday Lunch Meeting, Jonathan Wiener, 12 juillet 2019

12 juillet 2019

Intervenant

Jonathan Wiener, Professeur de droit et de politique publique et environnementale à l’Université de Duke et Chercheur associé au « Resources for the Future » (RFF).

Titre 

La politique climatique dans le système juridique américain

Résumé
 
Aux États-Unis, la politique en matière de changement climatique peut être façonnée non seulement par le Congrès et par des agences exécutives telles que l’US EPA, mais également par des décisions judiciaires. Cette présentation abordera les perspectives d’affaires importantes devant les tribunaux américains, notamment l’affaire «Juliana» introduite au nom d’enfants pour faire pression sur le gouvernement américain pour qu’il prenne davantage de mesures contre le changement climatique, ainsi que les défis potentiels des nouvelles règles de la US EPA en matière de protection de l’environnement, émissions de gaz à effet de serre provenant de l’énergie électrique (nouvelle règle ACE de l’Administration Trump pour remplacer le RPC de l’Administration Obama) et de véhicules (règle SAFE de l’Administration Trump visant à réviser la règle CAFE de l’Administration Obama).
 
 
Si vous souhaitez recevoir des invitations aux FLM, présenter vos œuvres ou vous désinscrire de la liste de diffusion, n’hésitez pas à contacter cette adresse : flm@ChaireEconomieduClimat.org

 

Chaire Economie du Climat

Palais Brongniart, 28 Place de la bourse – 75 002 Paris

FLM- Salle du Séminaire – 4è étage (12.30 pm – 2 pm)

Voir les détails de l'événement

juin 2019

Friday Lunch Meeting, Laurence Scialom, 28 juin 2019

28 juin 2019

Intervenant

Laurence Scialom, Professeur des universités à Paris Ouest Nanterre. Membre du conseil scientifique de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et de la commission consultative épargnants de l’Autorité des marchés financiers (AMF).

Titre du livre

La fascination de l’ogre –  Ou comment desserrer l’étau de la finance

Résumé
La finance fonctionne aujourd’hui en vase clos, au service avant tout de ses propres intérêts. Or les banques sont censées répondre aux besoins des sociétés. De financer des projets et de gérer les risques : comment a-t-on pu oublier ainsi l’essentiel ? Pourquoi les États servent-il aussi docilement les intérêts du secteur financier ? Pareilles questions échappent au débat démocratique car le jargon qui règne dans ces milieux les rend inintelligibles aux citoyens. L’essai de Laurence Scialom ambitionne de démystifier la finance et de permettre une réflexion autonome de chacun sur ces interrogations. Il renforce les capacités d’autodéfense de nos économies face à une finance souvent devenue prédatrice : cessons de nourrir l’ogre ! En appliquant les réformes esquissées dans cet ouvrage, nous parviendrions à considérer la finance avec lucidité et à la remettre à sa juste place.
 
 
Si vous souhaitez recevoir des invitations aux FLM, présenter vos œuvres ou vous désinscrire de la liste de diffusion, n’hésitez pas à contacter cette adresse : flm@ChaireEconomieduClimat.org

 

Chaire Economie du Climat

Palais Brongniart, 28 Place de la bourse – 75 002 Paris

FLM- Salle du Séminaire – 4è étage (12.30 pm – 2 pm)

Voir les détails de l'événement

Friday Lunch Meeting, Madeline Werthschulte, 21 juin 2019

21 juin 2019

Intervenant

Madeline Werthschulte, assistante de recherche à la Chaire de Microéconomie (WWU Munster) spécialisée dans l’économie de l’énergie et des ressources.

Article

Perceptions erronées des coûts et consommation d’énergie. Auteurs : Madeline Werthschulte and Andreas Löschel

Résumé

Le but de cette étude est d’analyser dans quelle mesure les perceptions erronées des coûts énergétiques peuvent prédire la consommation d’énergie des ménages. L’accent est mis sur deux sortes de perceptions erronées: premièrement, l’incertitude des prix de l’énergie et, deuxièmement, l’actualisation biaisée des coûts futurs de l’énergie. En réalisant une expérience sur le terrain artificielle avec un échantillon représentatif de 711 participants, nous rassemblons des mesures incitées de ces deux perceptions erronées et observons la consommation d’électricité révélée par les participants. Notre principale constatation est que les participants avec un biais actuel devraient consommer en moyenne 9% plus d’électricité que les participants avec une remise en temps compatible. Nos résultats suggèrent en outre que ni le prix marginal réel de l’électricité ni le prix marginal prévu de l’électricité ne permettent de prédire la consommation d’électricité. Pris ensemble, nos résultats soulèvent des doutes quant à l’efficacité des politiques classiques fondées sur les prix.

 
Si vous souhaitez recevoir des invitations aux FLM, présenter vos œuvres ou vous désinscrire de la liste de diffusion, n’hésitez pas à contacter cette adresse : flm@ChaireEconomieduClimat.org
 

Chaire Economie du Climat

Palais Brongniart, 28 Place de la bourse – 75 002 Paris

FLM- Salle du Séminaire – 4è étage (12.30 pm – 2 pm)

Voir les détails de l'événement
+ Exporter les évènements