Chargement Évènements

Évènements passés

Navigation par liste

septembre 2020

WEBINAIRE Friday Lunch Meeting Débat, Olivier Fontan, 18 septembre 2020

18 septembre 2020

! Vous pouvez consulter la vidéo du FLM Zoom ici

Intervenant

Olivier Fontan : Directeur exécutif du Haut Conseil pour le Climat

Titre 

Rapport annuel Neutralité carbone 2020 : « Redresser le cap, relancer la transition »

Résumé
 

Le deuxième rapport annuel Neutralité carbone du Haut conseil pour le climat a été préparé dans des conditions particulières. Influencé par la crise sanitaire et ses impacts économiques et sociaux, il est publié dans le contexte d’un changement de gouvernement, qui entend accélérer sur les priorités environnementales. Des attentes claires sont formulées dans la société, par toutes les générations et sur l’ensemble du territoire, en matière de solidarité face aux risques et d’actions favorables à l’environnement.

Le nouveau gouvernement hérite de la responsabilité de gérer et sortir des crises successives, sanitaire, économique et sociale, vers une société et une économie moins vulnérables, mieux adaptées et plus résilientes aux chocs externes. Le réchauffement climatique induit par les activités humaines continue de s’aggraver, alors que les actions climatiques de la France ne sont pas à la hauteur des enjeux ni des objectifs qu’elle s’est donnés. Le gouvernement doit reprendre le cap vers la neutralité carbone. La relance planifiée par le gouvernement en sortie de crise doit d’abord être celle de la transition qui permette de respecter les budgets carbone définis par la loi. Il existe peu de déficits que les États ne peuvent se permettre d’ignorer : le déficit carbone en est un. Il ne se rembourse pas à l’échelle de nos générations, et ses intérêts se payent sur nos conditions de vie.

Dans ce cadre, l’enjeu n’est pas d’intégrer le climat au cadre du plan de reprise, mais d’insérer le plan de reprise dans les limites du climat. Notre rapport annuel montre que ce cadre est compatible avec les préoccupations légitimes de l’emploi ou de la santé. Cette transition est possible, utile et inéluctable. Elle implique un pilotage interministériel ferme et transversal avec la stratégie nationale bas-carbone comme référence. Elle demande d’améliorer la redevabilité de l’Etat notamment à travers l’évaluation objective et le renforcement de ses politiques publiques. A ces conditions, la population française s’appropriera les politiques climatiques, leurs contraintes et leurs bénéfices. En outre, le besoin d’être associé aux décisions et à leur mise en œuvre est au cœur de l’écho positif rencontré par la Convention citoyenne pour le climat. C’est aussi la raison pour laquelle le Haut conseil pour le climat a souhaité cette année porter une attention particulière aux enjeux de la transition juste et contribuer à faire progresser le débat sur le sujet, en ces périodes de choix démocratiques.

L’impact à moyen et long-terme des décisions qui seront prises dans les mois à venir ne doit pas être sous-estimé. Il fait peser une responsabilité particulière sur les dirigeants publics et privés qui vont devoir en décider. Le Haut conseil pour le climat met ses travaux à leur disposition pour les y aider. 

 
 
Si vous souhaitez recevoir des invitations aux FLM, présenter vos œuvres ou vous désinscrire de la liste de diffusion, n’hésitez pas à contacter cette adresse : flm@ChaireEconomieduClimat.org

 

Le Friday Lunch Meeting aura lieu en français via l’outil Zoom.

Le lien vous sera communiqué une fois votre inscription réalisée ici.

12:30 pm – 14:00 pm

 

Voir les détails de l'événement

juin 2020

WEBINAIRE Friday Lunch Meeting Recherche, Matthieu Glachant, 19 juin 2020

19 juin 2020

 

Intervenant

Matthieu Glachant, professeur d’économie, MINES Paristech, PSL Research University Directeur, CERNA – Centre d’économie industrielle

Retrouvez la présentation ici

et l’article La rénovation thermique réduit-elle vraiment votre facture d’énergie ? dans The Conversation

Titre 

Quel est l’impact des travaux de rénovation énergétique des logements sur la consommation d’énergie ? Une évaluation ex post sur données de panel

Résumé
 
Cet article propose une évaluation ex post de l’impact des travaux de rénovation énergétique dans le secteur résidentiel sur la dépense énergétique à l’aide des données de l’enquête Maîtrise de l’Énergie réalisée par TNS-SOFRES pour l’ADEME de 2000 à 2013. Le modèle à effets fixes et variables instrumentales identifie un effet très modeste des travaux puisque 1000 € supplémentaires dépensés induisent une diminution moyenne de la facture énergétique annuelle de 8,29 € (soit – 0,64 %). En conséquence, le bénéfice net actualisé de la rénovation d’un logement moyen est très négatif. Ces résultats interrogent la pertinence de subventions et d’aides publiques à la rénovation si elles sont motivées par les seules économies d’énergie.
 
 
Si vous souhaitez recevoir des invitations aux FLM, présenter vos œuvres ou vous désinscrire de la liste de diffusion, n’hésitez pas à contacter cette adresse : flm@ChaireEconomieduClimat.org

 

Le Friday Lunch Meeting aura lieu en français via l’outil Zoom.

Le lien vous sera communiqué une fois votre inscription réalisée ici.

11 am – 12:30 pm

Voir les détails de l'événement
Gratuit

WEBINAIRE – Le COVID-19… avec l’éclairage de l’économie et du climat, Jeudi 18 juin

18 juin 2020

Jeudi 18 juin de 17h30 à 18h45

Webinaire Zoom Le COVID-19… avec l’éclairage de l’économie et du climat autour de :

INSCRIPTION 

L’audio de l’événement réalisé via Zoom est ci-dessous

Voir les détails de l'événement

mai 2020

WEBINAIRE Friday Lunch Meeting Débat, Louis Boisgibault, 15 mai 2020

15 mai 2020

 

Intervenant

Louis Boisgibault, PDG de Valmere et chargé d’enseignement à HEC Paris

 

Titre 

Transition énergétique dans les métropoles, la ruralité et le désert

Auteurs : Louis Boisgibault et Fahad Al Kabbani

 

Résumé
 
Métropole, ruralité, désert : trois types d’espace qui nécessitent une approche différenciée pour la transition énergétique. Cet ouvrage présente des études détaillées de terrains à Riyad, Lille, Fayence, Bokhol, Ouarzazate et dans le désert arabique. Il analyse également les actions locales et les bonnes pratiques en fonction des ressources et des contraintes pour lever les freins à la transition énergétique. Les solutions sont recherchées par type d’espace pour les bâtiments, les transports, l’industrie et les services. Des objectifs sont fixés pour la zone Europe, Moyen-Orient, Afrique, dans le cadre des engagements de l’accord de Paris sur le climat. Pédagogique, Transition énergétique dans les métropoles, la ruralité et le désert s’adresse aux élus politiques, aux professionnels et à tout public désirant s’informer sur les modifications des modes de production et de consommation d’énergie.
 
 
Si vous souhaitez recevoir des invitations aux FLM, présenter vos œuvres ou vous désinscrire de la liste de diffusion, n’hésitez pas à contacter cette adresse : flm@ChaireEconomieduClimat.org

 

Le Friday Lunch Meeting aura lieu en français via l’outil Zoom.

Le lien vous sera communiqué une fois votre inscription réalisée ici.

11 am – 12:30 pm

Vous pouvez consulter la vidéo du FLM réalisé via Zoom ici

Voir les détails de l'événement
Gratuit

WEBINAIRE 8 mai : Green Recovery Post-Covid-19 : European or National Strategies?

08 mai 2020

Vendredi 8 mai de 15H à 16HFrance assister au webinaire (9h Eastern Time)

Green Recovery Post-Covid-19 : European or National Strategies? 

avec Anna Creti, Patrice Geoffron, Lara Lázaro Touza et Thomas Pellerin-Carlin 

Le 10 avril, 17 ministres européens du climat et de l’environnement ont signé une lettre ouverte à la Commission européenne afin d’utiliser le Green Deal européen comme cadre pour façonner le prochain plan de relance de l’UE. La nécessité d’accroître les investissements, notamment dans les domaines de la mobilité durable, des énergies renouvelables, de la rénovation des bâtiments, de la recherche et de l’innovation, de la biodiversité et de l’économie circulaire, constitue le pilier de la résilience européenne. Un groupe de 180 décideurs politiques, chefs d’entreprise, syndicats, groupes de campagne et groupes de réflexion ont également exhorté l’Union à adopter des mesures de relance écologiques. Existe-t-il une stratégie européenne commune ou des politiques nationales pour façonner la reprise ? L’UE se dirige vers une forte récession déclenchée par l’épidémie, mais elle est divisée sur la manière de financer les mesures vertes. Des propositions ont été avancées par plusieurs États membres européens.

Le webinaire aborde les différentes perspectives qui sont actuellement débattues.

INSCRIPTION

Les places sont limitées, inscrivez-vous pour vous garantir une place !

 

Voir les détails de l'événement

mars 2020

Conférence-débat avec Christian Gollier et Christian de Perthuis, lundi 23 mars, Université Paris-Dauphine

23 mars 2020

Au vu des directives gouvernementales la conférence est annulée. L’événement est cependant reporté à une date ultérieure, nous vous tiendrons informés via notre newsletter et sur notre site de la date précise dès que possible. Merci de votre compréhension.

17:30-19:00 – Université Paris-Dauphine – SALLE 2

L’Association des Économistes de l’Energie et la Chaire d’Economie du Climat (Université Paris-Dauphine) sont heureux de vous inviter à une conférence-débat autour des récents ouvrages de:

 

 

 

Voir les détails de l'événement

Friday Lunch Meeting Recherche, Johanna Choumert-Nkolo, 20 mars 2020

20 mars 2020

Nous sommes au regret de vous annoncer l’annulation du FLM recherche du 20 mars avec Johanna Choumert-Nkolo-Nkolo. L’événement est cependant reporté à une date ultérieure, nous vous tiendrons informés via notre newsletter et sur notre site de la date précise dès que possible.

Merci de votre compréhension

 

 

 

 

 

Intervenant

Johanna Choumert-Nkolo, Chef de recherche chez EDI Global.

 

Titre 

Migration interne et pauvreté énergétique en Afrique du Sud

Auteurs : Johanna Choumert-Nkolo and Leonard Le Roux (Université Cape Town)

 

Résumé
 
Malgré les progrès récents, la pauvreté énergétique reste omniprésente en Afrique subsaharienne (ASS). L’urbanisation rapide représente un défi important pour les autorités locales urbaines souvent sous-capacitées qui ont du mal à fournir des services aux nouveaux citadins. Dans le cas de l’Afrique du Sud et d’autres pays d’Afrique subsaharienne, cela a entraîné une prolifération d’établissements urbains informels insuffisamment desservis à la périphérie urbaine, où un manque d’accès à l’énergie est aggravé par un manque d’accès à d’autres services et opportunités d’emploi pour entraîner des sites de privation concentrée et multidimensionnelle. En tant que tel, il n’est pas immédiatement clair que la migration rurale-urbaine entraîne une forte réduction de la pauvreté énergétique des migrants. Dans cet article, nous présentons la première analyse de la relation entre la migration rurale-urbaine et la pauvreté énergétique en Afrique du Sud, et à notre connaissance en Afrique, en utilisant un ensemble de données de panel représentatif au niveau national. En utilisant une approche de différence dans les différences, nous sommes en mesure de suivre l’accès à l’énergie des migrants et des non-migrants sur une période de 10 ans. Nous constatons que la migration rurale-urbaine entraîne une réduction presque immédiate de la pauvreté énergétique pour les migrants eux-mêmes, avec des réductions particulièrement spectaculaires de l’utilisation des combustibles de cuisson traditionnels. Cependant, les gains supplémentaires résultant de la migration vers les établissements urbains informels sont modestes, compte tenu à la fois du manque de services et du rythme des changements qui se produisent également dans les zones rurales, en particulier dans le cas de l’accès au réseau et de l’accès aux appareils électriques.
 
 
Si vous souhaitez recevoir des invitations aux FLM, présenter vos œuvres ou vous désinscrire de la liste de diffusion, n’hésitez pas à contacter cette adresse : flm@ChaireEconomieduClimat.org

 

Chaire Economie du Climat

Palais Brongniart, 28 Place de la bourse – 75 002 Paris

FLM- Salle du Séminaire – 4è étage (12.30 pm – 2 pm)

Voir les détails de l'événement

février 2020

Friday Lunch Meeting, Elisabetta Cornago, 21 février 2020

21 février 2020

Intervenant

Elisabetta Cornago, économiste de l’environnement à la Direction de l’environnement de l’OCDE.

 

Titre 

Incitations à (ne pas) révéler les informations de performance énergétique sur le marché immobilier

Auteurs : Elisabetta Cornago et Luisa Dressler

Bien qu’Elisabetta soit actuellement en poste à l’OCDE, cet article a été rédigé avec Luisa Dressler lors de son passage à l’Université Libre de Bruxelles. Il n’est donc pas en lien avec les travaux de l’OCDE et ne représente en rien la position de l’OCDE sur la question.

Résumé
 
La divulgation des certificats de performance énergétique (CPE) est souvent incomplète, ce qui nuit à leur efficacité pour atténuer les asymétries d’informations entre propriétaires et locataires sur le marché de l’habitation. Même lorsqu’un certificat est disponible, les propriétaires ne le divulguent pas toujours. Cela contredit le résultat décevant selon lequel tous les propriétaires devraient divulguer des informations de qualité, sauf si cela est coûteux. Nous exploitons un ensemble de données transversales d’annonces de logements locatifs de la région belge de Bruxelles pour évaluer de manière empirique les incitations à la divulgation d’un CBE. Nous constatons que deux hypothèses fondamentales ne sont pas confirmées dans notre contexte: le locataire ne valorise la performance énergétique des immeubles locatifs que lorsque les logements sont de très haute qualité et ne semblent pas ajuster rationnellement leurs attentes lorsqu’ils sont confrontés à des logements dont la CPE est suspendue. Le document formule des conseils de politique spécifiques pour réformer les mécanismes de la CPE afin d’accroître les taux de divulgation.
 
 
Si vous souhaitez recevoir des invitations aux FLM, présenter vos œuvres ou vous désinscrire de la liste de diffusion, n’hésitez pas à contacter cette adresse : flm@ChaireEconomieduClimat.org

 

Chaire Economie du Climat

Palais Brongniart, 28 Place de la bourse – 75 002 Paris

FLM- Salle du Séminaire – 4è étage (12.30 pm – 2 pm)

Voir les détails de l'événement

janvier 2020

Friday Lunch Meeting, Olivier David Zerbib, 17 janvier 2020

17 janvier 2020

Intervenant

Olivier David Zerbib, doctorant en finance à l’Université de Tilburg et à l’ISFA

Titre 

Un modèle d’évaluation d’actifs prenant en compte l’investissement durable (S-CAPM): preuve par l’investissement vert et l’exclusion des « actions du péché » (sin stocks)

 

Résumé
 
Cet article démontre comment l’investissement durable à travers (i) l’exclusion financière et (ii) l’intégration des enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) affecte les rendements des actifs. En développant un modèle de valorisation d’actifs avec segmentation partielle et désaccord entre investisseurs, cet article caractérise deux primes d’exclusion généralisant la prime de l’article de Merton (1987) sur les actions négligées et une prime de goût qui démêle le lien entre performance ESG et performance financière. En construisant un instrument qui saisit les goûts révélés des investisseurs durables pour les entreprises vertes, ce modèle est estimé en étant appliqué à l’investissement vert et à l’exclusion des « actions du péché » sur des données américaines entre 2000 et 2018.  
 
 
Si vous souhaitez recevoir des invitations aux FLM, présenter vos œuvres ou vous désinscrire de la liste de diffusion, n’hésitez pas à contacter cette adresse : flm@ChaireEconomieduClimat.org

 

Chaire Economie du Climat

Palais Brongniart, 28 Place de la bourse – 75 002 Paris

FLM- Salle du Séminaire – 4è étage (12.30 pm – 2 pm)

Voir les détails de l'événement

décembre 2019

Friday Lunch Meeting, Edwin Zaccaï, 20 décembre 2019

20 décembre 2019

Intervenant

Edwin Zaccaï, Professeur à l’Université Libre de Bruxelles et directeur du Centre d’Etudes du Développement Durable (CEDD) (Center for Studies on Sustainable Development en anglais).

 

Titre 

Livre : Deux degrés – Les sociétés face au changement climatique

Discutants

Jean Baptiste Fressoz chercheur au CNRS au Centre Alexandre Koyré de l’EHESS, auteur de « L’événement anthropocène. La terre, l’histoire et nous ». Seuil, 2013.

Amy Dahan directrice de recherche du CNRS auteure de « Gouverner le Climat. Quels futurs possibles? Vingt années de négociations. » Presses de Science Po, 2015.

Résumé
 
Deux degrés, cela semble peu, mais c’est énorme. La température terrestre a déjà augmenté d’un degré depuis l’époque préindustrielle. Les émissions de carbone liées aux activités humaines en sont les premières responsables. Des bouleversements climatiques sont en cours et leurs impacts ne vont que s’aggraver. Il est presque sûr que nous ne tiendrons pas l’objectif, solennellement acté par les gouvernements du monde, de contenir le réchauffement climatique en dessous de 2 °C. La raison de cette incapacité tient à la triple dépendance de nos sociétés (technique, économique, culturelle) aux énergies fossiles, qui en constituent un soubassement aussi diffus que puissant. La science nous annonce qu’à ce rythme le pire est à craindre. Mais cela n’induit pas une fuite individuelle. Nous devons, au contraire, faire face collectivement. Constatant l’impossibilité actuelle de changer radicalement nos modes de vie et d’organisation, ce livre nous engage néanmoins à suivre plusieurs voies réalistes d’adaptation et de réforme pour préparer un futur moins sombre.
 
 
Si vous souhaitez recevoir des invitations aux FLM, présenter vos œuvres ou vous désinscrire de la liste de diffusion, n’hésitez pas à contacter cette adresse : flm@ChaireEconomieduClimat.org

 

Chaire Economie du Climat

Palais Brongniart, 28 Place de la bourse – 75 002 Paris

FLM- Salle du Séminaire – 4è étage (12.30 pm – 2 pm)

Voir les détails de l'événement
+ Exporter les évènements