Ils parlent de nous

Le Phare des Baleines de l’île de Ré, mémoire des transitions énergétiques, par Christian de Perthuis et Boris Solier

Publié le 22 août 2018

Chaque été, la population de l’île de Ré, d’un peu plus de 17 000 âmes en hiver, se voit multipliée par dix. Les vacanciers se pressent le long des plages du littoral et sur les quelque 110 km de pistes cyclables. Parmi les activités incontournables des vacances : la visite du Phare des Baleines. Situé à la pointe nord-ouest de l’île, l’édifice a été nommé en référence aux baleines qui venaient jadis s’échouer sur la plage en contrebas.

Du haut de ses 57 mètres, cette construction offre un panorama unique aux téméraires qui gravissent les 257 marches menant au sommet. Son histoire est aussi celle des multiples innovations qui ont permis de projeter toujours plus loin la lumière.

Le Phare des Baleines constitue ainsi un excellent marqueur des transitions énergétiques du passé, analysées dans une récente étude de la chaire Économie du climat.

Lire l’article « Le Phare des Baleines de l’île de Ré, mémoire des transitions énergétiques« , par Christian de Perthuis et Boris Solier, publié par The Conversation