Club de lecture

J’ai lu pour vous : Déchets : changez-vous les idées ! de Isabelle Bellin et Christian Duquennoi

Publié le 27 novembre 2018

La gestion des déchets est une activité quasiment invisible dès lors que les poubelles des particuliers ont été prises en charge par les municipalités. Pourtant, gérer les 350 kilogrammes annuels de chaque français constitue un enjeu majeur sur les plans sanitaires et environnementaux. Ce traitement s’opère le long d’une chaîne complexe comprenant la collecte, le tri, le recyclage et l’entreposage final des déchets, pour un coût annuel de l’ordre de 15 milliards d’euros.

Au moment où la nécessité d’une transition vers une économie circulaire est avérée, il est crucial de cerner les enjeux du monde des déchets. Dans Déchets : changez-vous les idées[1], Isabelle Bellin et Christian Duquennoi dressent un tableau détaillé et pédagogique de la fin de vie des objets issus de nos systèmes économiques.

Focalisé sur le cas français, l’ouvrage expose successivement un rétrospectif historique et politique du traitement des déchets, la diversité des pratiques de traitement par catégorie de déchet (papier, plastiques, bio déchets, métaux…) et les nouveaux usages de l’économie circulaire pour une gestion des déchets soutenable (conception des objets, économie des usages). Plusieurs éléments retiennent l’attention dans cet ouvrage.

Premièrement, les auteurs nous rappellent que la réutilisation des déchets en ressources, point essentiel de l’économie circulaire, n’est pas nouvelle. Des chiffonniers du XIXe siècle aux incinérateurs avec récupération d’énergie après le choc pétrolier montrent à quel point les pratiques de réutilisations des déchets sont contextuelles.

Deuxièmement, le livre rappelle la place centrale de la haute-technologie dans le recyclage actuel des déchets. Le recyclage, pour être efficace, requiert un grand nombre d’innovations d’appareils toujours plus complexes (exemple : capteurs thermiques pour séparer papier et carton !). Cependant, de nombreuses contraintes limitent ce potentiel, car il existe de nombreux matériaux difficilement recouvrables ou recyclables (BTP, métaux rares, déchets dangereux…).

Troisièmement, les auteurs rappellent les ingrédients essentiels pour une transition vers une gestion durable des déchets : un engagement des citoyens-consommateurs (moins acheter, réparer, donner…) soutenu par des politiques publiques (taxes, subvention, pénalisation, labels) déterminées à accompagner les citoyens dans leurs initiatives et à inciter les entreprises à modifier leurs modes de production.

A la fin de l’ouvrage, on se sent un peu moins confus au moment de jeter un déchet au quotidien, mais on continue à supposer une question : comment la gestion des déchets pourrait-elle contribuer à la lutte contre le changement climatique ? Une économie circulaire est-elle nécessaire pour une économie neutre en carbone ?

[1] Quae, Versailles, 2018, 184 pages, 19,50 €.